Voil , j'ai eu la joie aujourd'hui de recevoir un appel de la banque m'indiquant que je m'àétais fait frauder de 500$ (le maximum de retrait alloué par jour par ma banque). En même temps, j'ai été chanceux, car ce sont eux qui se sont rendus compte de la fraude et ils ont sur le champ invalider ma carte de débit. De plus, ils m'ont dit qu'il ne devrait pas y avoir de problème lorsque je ferai ma demande de remboursement, car je n'aurai pas à prouver que ce n'est pas moi qui ait fait ledit retrait puisque ce sont eux qui s'en sont rendus compte. Tant mieux…

En gros, ce qui s'est passé c'est que quelqu'un a fait un retrait de 500$ avec une carte copiée et mon NIP samedi soir à Montréal alors que je me trouvais à Québec. La question que j'ai posée à ma banque: comment vous êtes-vous rendus compte qu'il s'agissait probablement d'une fraude? Apparemment, le fraudeur aurait fait un retrait de 500$ avec plusieurs cartes différentes dans un même guichet. Cela aurait automatiquement déclencher un flag à la banque qui a désactivé toutes les cartes touchées sur le champ.

Une chance pour moi que le fraudeur n'était vraisemblablement pas des plus malins, car je n'aurais pu m'en rendre compte que quelques jours plus tard et il aurait eu le temps de vider entièrement mon compte. Et alors, il aurait fallu que je fasse la preuve de la fraude et le remboursement aurait été beaucoup moins certain. En passant, je ne comprends toujours pas pourquoi les banques n'offrent pas la même assurance vis- -vis la fraude des cartes de dàébit que celle offerte par toutes les compagnies de carte de crédit. Il me semble que ça serait la moindre des choses de nos jours, non?

Par ailleurs, ce qui me tanne un peu, c'est que je ne me suis jamais rendu compte que ma carte avait pu être copiée… En effet, en tant qu'ingénieur, il me semble qu'un bidule superposé à un lecteur de carte de débit devrait être le genre de truc que j'aurais dû remarquer… En fait, je n'ai même pas la moindre idée où cela aurait pu se produire. Mon guess: un guichet dans un bar. Les guichets dans les bars sont le meilleur moyen de frauder les cartes de débit: guichet non surveillé, pas de caméra, gens moins vigilants, etc. Et je devrais probablement être encore trop saoul pour me rendre compte de quoi que ce soit :-)

Heureusement, cette histoire se termine assez bien dans mon cas. Mais plusieurs victimes de fraude de carte de débit ont vu une fin toute autre. Le montant des fraudes de carte de débit atteindrait 68 millions de dollars par année au Canada.

À mon avis, les cartes à bande magnétique ne sont plus assez sécuritaires. Il est tellement facile de monter un lecteur magnétique, de l'intégrer à un guichet et d'enregistrer le NIP correspondant. Les banques au Québec ont déjà des prototypes de carte de débit à puce qui sont beaucoup plus sécuritaires, mais ils ne devraient pas les mettre en circulation d'ici tôt puisque cela voudrait dire qu'ils devraient remplacer complètement tout leur réseau de guichets. Pour l'instant, un tel investissement ne se veut pas assez rentable. Il revient beaucoup moins cher aux banques de rembourser les fraudes reconnues. Et encore une fois, c'est le consommateur qui en sort perdant.