Les avocats défendant l'intérêt public ont fait valoir leur point vue devant la cour fédérale, hier. Ils ont argumenté qu'un jugement en faveur de la CRIA signifierait la fin de l'anonymat pour tous les types d'échange, même pour des photos ou du texte.

On rappelle que la CRIA veut obtenir un jugement qui ordonnerait les fournisseurs internet canadiens à leur fournir l'identité des 29 personnes citées dans la poursuite. Ces personnes ne sont connues pour l'instant que par leur pseudonyme (et leur IP).

Les avocats de la CRIA ont démontré que les fournisseurs avaient déjà des raisons prévues dans leurs ententes avec leurs clients au sujet de la divulgation d'informations personnelles.

La décision dans cette affaire devrait être prise d'ici la fin de la semaine.