Le président Haïtien, Jean-Bertrand Aristide, semble s'être plié aux demandes internationales tôt ce matin en remettant sa démission et en quittant le pays. Peu après l'annonce de son départ, de nouveaux actes de violence ont éclaté à Port-au-Prince. Des partisans d'Aristide armés se sont mis à marcher dans le secteur en chantant des slogans au nom de l'ex-président. Les leaders de l'opposition auraient quant à eux invité les chimères à déposer les armes et la police, à ramener le calme et l'ordre dans le pays. Les États-Unis pourraient envoyer des forces en Haïti incessament. Plus de détails sur Radio-Canada et LCN.